FAP Colmaté

    Sur les véhicules légers à moteurs Diesel, les filtres à particules sont constitués d’un nid d’abeille extrudé en céramique frittée. Les canaux du nid d’abeille sont bouchés alternativement en entrée et en sortie du filtre afin de forcer le passage des gaz à travers les parois poreuses pour collecter les particules. Différentes formes géométriques des canaux sont possibles, couramment de section carrée, mais des canaux de section triangulaire peuvent également être envisagés.

  • À l’origine, ces filtres étaient réalisés en cordiérite. Les contraintes spécifiques associées au fonctionnement embarqué sur véhicule léger a conduit les différents fabricants de filtres à remplacer la cordiérite par une autre céramique. Le carbure de silicium dispose notamment d’une conductivité thermique plus élevée qui permet de mieux dissiper la chaleur dégagée par la combustion des suies ; cela permet d’obtenir une bien meilleure résistance à la fonte et à la fissuration.
    La capture des particules dans le filtre est obtenue par filtration

  • L’accumulation des particules conduit à la formation d’une couche de suie sur les parois qui, dans un premier temps, améliore l’efficacité de la filtration (presque 100 % en masse des particules peuvent être collectées dans le filtre). Cependant, cette couche poreuse augmente fortement la perte de charge imposée dans le pot d’échappement. Ceci a tendance à nuire au bon fonctionnement du moteur entraînant notamment une perte de puissance du moteur

  • Un nettoyage (ou régénération) du dispositif devient alors indispensable après un millier de kilomètres.

Contactez-nous pour une demande de devis

06 25 34 24 33